« Si nous ne décidons pas d’enclencher ce processus de guérison, la planète pourrait à son tour ne plus prendre soin de nous. »

Le sort de notre planète est intimement lié à celui que nous réservons à notre environnement. Aussi déterminée que rayonnante, Wangari Maathai a été à l’origine du plus grand projet de reboisement d’Afrique. En promouvant la biodiversité, le Mouvement de la ceinture verte a œuvré à la valorisation du rôle des femmes et de leur image dans la société kenyane. Le Prix Nobel de la paix veut étendre cette transformation des consciences au-delà du continent africain. Et cela n’est possible qu’en renouant avec les valeurs spirituelles fondamentales parmi lesquelles l’amour et le respect de la terre – indispensables à l’heure de la mondialisation, du réchauffement climatique et de la raréfaction des ressources.