« Nous partageons tous une seule et même planète et nous formons une seule et même humanité. »

Avec la détermination et l’enthousiasme qui la carac­térisent, le Prix Nobel Wangari Maathai prône de semer des arbres autant que des idées. C’est sur le continent noir que commence cette croi­sade.
Les Africains sont aux avant-postes de la protection de la planète. Ils ne doivent pas attendre que les gouver­­nements ou les agences d’aide internatio­nale inter­viennent pour agir. En farouche militante pour la démocratie et pour l’environne­ment, Wangari Maathai exhorte la popula­tion, culturelle­ment déracinée, à entreprendre une révolution morale pour enfin accéder à la paix et à la croissance. Elle multiplie les appels à l’action en direction des États, qu’elle encourage à s’unir ainsi qu’à prendre leurs responsabilités. Elle, qui jamais ne renonce, offre une perspective lumi­neuse sur les défis que l’Afrique doit aujourd’hui relever. Le sort de leur terre est plus que jamais entre les mains des Africains.