En plein cœur de la ville d’Ahmedabad, dans le sillage des émeutes de 2002, une nouvelle résidence voit le jour. À l’entrée de chaque bâtiment,  une mezzouza, au mur de chaque foyer,  le portrait du prophète Élie. En Inde,  la chose est plutôt rare.
Dans ces immeubles cohabitent  trois générations d’une minuscule  communauté juive – autant de destins  qui se croisent, s’ignorent, s’aiment  ou s’affrontent, tiraillés entre le poids  des traditions et la tentation  de nouveaux horizons.

Merveilleuse conteuse, Esther David  dresse ici le portrait d’un microcosme  complexe et coloré, surprenant  et attachant, hors du temps,  mais résolument de son siècle.