« Nous sommes au début d’un long voyage au terme duquel le Pakistan renouera avec la démocratie, et j’espère que mon retour sera le catalyseur de ce changement. Nous devons croire aux miracles. »
Benazir Bhutto, octobre 2007

Emblème d’un Pakistan démocratique qu’elle a cherché coûte que coûte à rétablir, Benazir Bhutto démontre que l’extrémisme n’est pas inhérent à l’islam, mais une réponse à la dégradation sociale et politique que vivent les peuples musulmans. Pour endiguer la vague de radicalisme – frein à l’émergence de la démocratie –, et redécouvrir enfin les valeurs de tolérance et de justice au cœur de sa religion, elle défend un islam moderne et prône une coopération étroite entre monde musulman et Occident.
Pour une réconciliation, qu’elle a achevé d’écrire la veille de son assassinat, constitue son testament politique.

Télécharger le premier chapitre