Dans la suite 62 de l’hôtel Bristol, Marie-Caroline Charron est retrouvée assassinée, à quelques jours de Noël. Vingt-cinq ans, un mélange de fraîcheur et de volupté, cette cliente assidue du palace parisien y recevait régulièrement des personnalités du monde politique. Pour seuls indices, les hommes du Quai des Orfèvres ne disposent que d’un mystérieux carnet de notes, d’une impressionnante collection de bonsaïs et d’inquiétantes peintures. C’est assez pour piquer la curiosité du sagace commissaire Mercier.
Dans une course haletante au cœur du Quartier latin, entre secrets d’alcôve et chantage international, Mercier lève le voile sur l’histoire d’une femme amoureuse hantée par un secret inavouable.
D’un trait serré et limpide, souvent proche de Simenon, Jules Grasset cisèle des personnages troubles et une intrigue impeccable.