À cinquante-cinq ans, Paul Deshoulières affiche une réussite éclatante : financier redouté, c’est aussi un mari et un père comblé. Du moins en apparence. Car depuis qu’une opération l’a rendu impuissant, il est obsédé par l’idée de perdre sa femme. Pour la retenir, il tente un ultime coup de poker. Lorsque son plan frauduleux vire au fiasco, Paul reçoit un chèque providentiel. Qui peut bien chercher à l’aider ? Qu’attend-on de lui en échange ?

Tension extrême dans un décor feutré, spirale du mensonge, vertige de l’adultère et ivresse du pouvoir… Dominique Dyens s’amuse à écailler le vernis des conventions et conjugue le drame bourgeois à l’ère de la délinquance en col blanc. Brûlant !