Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ?
Jean d’Ormesson a imaginé Comme un chant d’espérance, Guide des égarés et Un hosanna sans fin comme une trilogie qui constitue trois tentatives de réponse à cette question. Manière de conte métaphysique, de flânerie réflexive et d’enquête philosophique, ce triptyque constitue l’adieu au monde tant aimé par l’auteur.

« Disons les choses avec simplicité, avec une espèce de naïveté : il me semble impossible que l’ordre de l’univers plongé dans le temps, avec ses lois et sa rigueur, soit le fruit du hasard. Du coup, le mal et la souffrance prennent un sens − inconnu de nous, bien sûr, mais, malgré tout, un sens. »
Jean d’Ormesson

« Il n’était pas un homme de la nature et pourtant, à les relire, ses derniers ouvrages me font penser à un torrent de montagne devenu rivière, puis fleuve, où les rochers s’effacent, avant de gagner un estuaire aux couleurs tendres du salut. »
François Sureau