Le chagrin d’amour est-il une maladie ? L’épidémie aura-t-elle raison de toute la famille de Lí ?
Avec son frère Mummi, Lí est perdue dans une demeure de trois cent soixante mètres carrés où les câlins n’existent pas. Ses parents médecins sont trop préoccupés par leurs petits malades pour se soucier d’elle. Aussi sa vie ne commence-t-elle pour de bon qu’avec le grand amour. Pourtant Lí refuse le bonheur et rompt trop vite. Impossible pour elle d’échapper à une existence faite d’attente et d’amertume. Jusqu’au retour, tardif, de l’être aimé.
La résurgence des souvenirs revêt une forme inattendue dans ce roman où le dépaysement vous saisit d’emblée et ne vous lâche plus.

Télécharger le premier chapitre