Elle a réglé ses factures (inhabituel), rangé son bureau (extravagant) et détruit toutes les toiles d’araignées (surprenant). Matilda s’apprête à filer à l’anglaise. Plus rien ne la retient à la vie : son mari est mort, leur chien et leur chatte aussi. Mais elle se heurte à un empêcheur de se suicider en rond.
Grand-mère indigne, sa philosophie fera rougir. De plaisir ou de jalousie ? La belle n’en a cure.