« La Rose des dunes » est une petite maison des îles frisonnes, que son propriétaire loue chaque été. Les vacanciers s’y succèdent, abandonnant derrière eux, comme autant de reliques, les souvenirs de leur séjour : coquillages, pommes de pin, quelques lignes dans le Livre d’or. Mais l’histoire de leur passage, c’est la maison qui en est le témoin. Elle recueille, au fil de l’été, confidences et échos de vies. À la fin de la saison, chacun repart, tandis que les coquillages, symboles de cette parenthèse estivale, sont rendus aux vagues.

Par sa fenêtre sur plage, Vonne van der Meer capture la vérité de nos existences jusque dans ses petits riens.