Sur son blog, Didier Jacob décode l’actualité littéraire et politique avec une liberté de ton salutaire et jubilatoire. Coups de gueule, critiques au vitriol, pastiches pimentés, La Guerre littéraire offre une sélection de ses chroniques les plus mordantes, les plus spirituelles aussi.
Qu’il étrille Christine Angot, Frédéric Beigbeder ou BHL, épingle certaine proposition élyséenne, ironise sur les Immortels ou décerne le prix Cruche, le journaliste sait frapper fort et juste. À lire comme le journal intime de notre époque. Délicieusement explosif, férocement drôle.