À jamais inscrit dans la mémoire collective par le tableau de Picasso, le bombardement de Guernica, le 26 avril 1937, représente un tournant majeur dans l’Histoire. Ce déchaînement de violence gratuite sur la petite ville basque, qui ne constituait pas un objectif militaire, bouleverse les consciences. Et en faisant basculer le conflit, ce premier acte de guerre véritablement médiatisé se révèle d’une terrible efficacité. Depuis, d’Hiroshima au 11-Septembre, les civils sont de plus en plus souvent des cibles intentionnelles. La guerre est parmi nous.
Quelles répercussions ces conflits d’un nouveau type ont-ils dans le domaine de la propagande, de l’éthique et du droit international ? Comment faire face à cette nouvelle peur ? Ian Patterson, en démontant ce mécanisme de la terreur, nous éclaire.
Dans cet essai brillant, aussi concis qu’érudit, Ian Patterson accompagne le lecteur tout au long du XXe siècle jusqu’à nos jours, retraçant l’histoire de la guerre aérienne, de ses balbutiements en 1911 aux frappes sur l’Irak en 2003.