« Le transfert du rôle de sauveur sur un autre et la fusion symbiotique avec ce modèle correspondaient au trouble narcissique de Goebbels. Il ne pouvait se sentir grand que s’il était confirmé dans sa grandeur par l’idole qu’il s’était choisie. Cette idole serait Hitler. »

Premier biographe à avoir puisé méthodiquement dans les carnets de Joseph Goebbels, Peter Longerich pénètre, par ce biais inédit, dans l’intimité du pouvoir national-socialiste. Il révèle ainsi, de l’intérieur, la pathologie narcissique de l’architecte de la propagande nazie, et dévoile les relations complexes qui l’unissaient à sa femme et à Hitler – évoquant même un triangle amoureux. Simultanément, il souligne le rôle endossé par Goebbels d’inconditionnel du Führer jusque dans le suicide. Enfin, s’appuyant sur les enregistrements de ses discours, l’historien explore les rouages de la « méthode Goebbels », manipulation des masses et démagogie, qui a façonné l’opinion publique allemande, entiè-rement contrôlée par le parti.
Somme monumentale, la biographie de Joseph Goebbels démonte pièce par pièce la machine du concepteur de la « guerre totale », à l’origine de ce régime camisole, et met à nu la sidérante personnalité de l’un des hommes les plus influents du IIIe Reich.

La biographie définitive, à lire absolument. – Die Welt

Télécharger le premier chapitre