Stéfan Coïc aime le chiffre 8 pour les boucles qu’il fait. La mer qui monte. Aime essayer. Aime grandir. N’aime pas les généralités. Le trou dans la couche d’ozone. N’aime pas que le présent soit déjà du passé. Ni que les moments d’après le deviennent aussi. Né en 1965, père de trois filles, il a longtemps travaillé dans l’audiovisuel. Contravention est son premier roman.