Sous le pseudonyme de Nicolas Barreau se cache un auteur franco-allemand qui travaille dans le monde de l’édition. Après le succès phénoménal du Sourire des femmes et de Tu me trouveras au bout du monde, La Vie en Rosalie est un nouveau best-seller international. • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •  Chers amis lecteurs, Je me souviens encore très bien du jour, il y a deux ans de cela, quand en flânant à Paris, j’avais découvert dans une petite rue, une ravissante papeterie. Ce fut à ce moment-là que l'idée de mon nouveau roman La Vie en Rosalie me traversa l’esprit pour la première fois. Le livre a été publié en janvier aux Éditions Héloïse d'Ormesson, et en voyant le nombre de courriers de lecteurs enthousiastes que j’ai déjà reçus, je me sens fou de joie. Rosalie, charmante marchande de cartes poétiques, qui croit encore à la force des vœux, même si les siens n'ont pas encore été comblés, et dont la couleur préférée est le bleu,  n’est pas seulement une de mes héroïnes favorites : j'en suis tout simplement tombé amoureux dès la première phrase. Et si elle vous faisait le même effet ? Ceux qui connaissent mes précédents livres savent que j’entretiens une relation toute particulière avec Paris, que je crois en la ville lumière, malgré tout ce qui a pu lui arriver de triste ces derniers temps. Je crois en la devise des chevaliers, ces trois mots magnifiques et puissants inscrits sur leurs armoiries et drapeaux : AMOR VINCIT OMNIA.  Et j’ajouterai même : PARIS VINCIT OMNIA. Je suis très heureux du succès de mes romans Le sourire des femmes et Tu me trouveras au bout du monde dans mon deuxième pays, qu'est la France et c’est très chaleureusement que je remercie mes lectrices et lecteurs pour leur affection et leur enthousiasme. Sans eux, un auteur n'est rien, et même si je ne vous connais pas personnellement, c’est à vous que je pense chaque fois que j’écris un roman, car je souhaite par-dessus tout que mes mots et mes histoires vous enchantent et vous transportent. Je voudrais voir un sourire sur vos lèvres lorsque vous refermez mon livre et je souhaite que mon héroïne préférée, Rosalie, réussisse à conquérir les cœurs de mes lecteurs français – votre cœur ! Très chaleureusement à vous, Votre reconnaissant Nicolas Barreau • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •