Gilles Paris

Né à Suresnes en 1959, Gilles Paris travaille depuis plus de vingt ans dans le monde de la communication et de l’événementiel. Il a publié son premier roman, Papa et maman sont morts, en 1991, puis Autobiographie d’une Courgette en 2002. Au pays des kangourous, paru en 2012, a remporté de nombreux prix littéraires, notamment le Prix cœur de France, le Prix roman de la ville d’Aumale, le Prix des lecteurs de la bibliothèque Goncourt, le Prix Folire et en 2013 le Prix plume d’or.

Le bureau de

eho#gillesparis#bureau

 

 

 

 

Au dernier étage d’un immeuble parisien, poutres, tommettes et plafond bas, je me sens à l’abri et totalement isolé du monde extérieur pour écrire. Parfois, je transporte au bord de la mer tout ce qui se trouve sur cette table pour finir mon roman, comme cet hiver 2012 à Zanzibar pour L’Été des lucioles. Tablette de chocolat, bouteille d’eau, cigarettes et CD me sont indispensables pour entrer dans la peau d’un enfant de neuf ans. Franklin, mon beagle, pousse la chaise pour y monter puis m’observer sagement derrière mon ordinateur. Je le soupçonne d’être plus intéressé par la tablette de chocolat à laquelle il n’a jamais droit. Tout comme les voyages à l’étranger.

La recette de Gilles Paris

eho-gillesparis-salade

 

 

 

 

Une salade composée qui fait entrer l’été chez moi, même en hiver. Au fond d’un saladier, un lit d’épinards frais sur lequel reposent des pommes vertes et des avocats découpés en dés et citronnés. Des crevettes sagement décortiquées, de la ciboulette, des baies roses et une vinaigrette maison relevée à la moutarde, vinaigre Xérès et huile d’olive avec un soupçon d’huile de noix. Les portions sont généreuses, la recette est simple, un peu de patience pour le découpage : c’est juste une tuerie cette salade sans nom !

Zoom

http://www.rtbf.be/video/detail_cinquante-degres-nord?id=1898182&t=2255